Jus de raisin bio

Jus de raisin bio, 100% Muscat

 

 

 

 

Cépages : 100% Muscat.

Viticulture : Plantations exclusivement dédiées à la fabrication de jus de raisin.
Certification agriculture biologique FR BIO-10 depuis 2013.

Mise en bouteille : Vendanges à la main, raisins mis dans des cagettes, amenés au pressoir, refroidis, puis pasteurisés à la mise en bouteille.
Pas d’ajout de sucre, ni d’eau, ni de colorants, ni de conservateurs.

Note de dégustation : Nez intense, riche en arômes de cassis, raisin frais, et litchi.
Dès l’attaque et jusqu’à la finale, une sensation de raisin fraîchement cueilli. Délicatement sucré et idéal pour les petits-déjeuners et goûters.

Conditionnement : 1 500 bouteilles de 75 cl.

Service : Entre 6°C et 8 °C.

Garde : 3 ans.

Secret d’Autan Rosé Doux

Un rosé doux, alliance délicate de rose et de litchi.

Cépages : Tannat (60%), et Muscat de Hambourg (40%).

Rendement : 40 hl/ha, 0,8 ha de vignes.

Viticulture : Travail dans le respect de l’environnement.
Soin de la vigne par cuivre, soufre, et argile. Entretien mécanique de l’intercep, effeuillage, entretien de l’enherbement avec un « rolofaca », engrais verts, etc.

Vinification : Vendanges tardives.
Pressurage lent en ne prenant que le cœur des presses.
Débourbage à froid afin de faire sédimenter le jus.
Fermentation entre 16°C et 18°C avec les levures indigènes du terroir. Respect du cahier des charges de l’agriculture biologique. Assemblage de rosé de saignée et rosé de pressurage.

Note de dégustation : Arômes de rose, de litchi, de fleurs blanches et d’épices. Souplesse et fraîcheur en bouche.

Conditionnement : 3 000 bouteilles de 70 cl.

Servir : Entre 8°C et 10°C.

Accord : Pour l’apéritif, mais aussi en dessert avec des tartes ou des sorbets.

Garde : De 2 à 3 ans.

Récompensé lors du Mondial du Rosé 2015 à Cannes avec une médaille d’Argent.

Grains de Revel Rosé Sec

Cépages : Cabernet franc (40%), Tannat (40%) et Malbec (20%).

Rendement : 50hl/ha, 1,20 ha de vignes.

Viticulture : Travail dans le respect de l’environnement.
Soin de la vigne par cuivre, soufre, et argile. Entretien de l’intercep mécaniquement, effeuillage, entretien de l’enherbement avec un « rolofaca », engrais verts, etc.

Vinification : Macération pré-fermentaire à froid afin d’extraire les arômes. Pressurage lent en ne prenant que le cœur des presses.
Débourbage à froid afin de faire sédimenter le jus.
Fermentation entre 16°C et 18°C avec les levures indigènes du terroir. Assemblage de rosé de saignée et de rosé de pressurage.

Respect du cahier des charges de l’agriculture biologique.

Notes de dégustation : Arômes d’agrumes et de petits fruits rouges. Arômes floraux avec quelques notes mentholées.

Eric Fabre, sommelier caviste chez Atrium Vigouroux (Cahors – 46) : « Une robe saumon, avec un nez de pivoine, de groseille à maquereau, de framboise qui laisse entrevoir un rosé de table, ce que confirme une bouche plutôt bien menée avec une finale légèrement métallique, typique du terroir. Ça y est, j’ai envie d’une salade niçoise ! »

Conditionnement : 6 800 bouteilles de 50 cl ou 75 cl.

Servir : Entre 8 et 10°C.

Accord : Salades, charcuteries, plats d’été, viandes blanches et grillades.

Garde : De 2 à 3 ans.

Récompensé par une sélection au Guide Hachette des Rosés 2016/2017.

Grains de Revel Rouge

Un parfum de pinède, d’olives et de réglisse.

Cépages : Marselan (50 %), Grenache (50 %). Rendement : 50 hl/ha, 0,8 ha de vignes.

Viticulture : Travail dans le respect de l’environnement.
Soin de la vigne par cuivre, soufre, et argile. Entretien mécanique de l’intercep, de l’enherbement avec un «rolofaca», engrais verts, effeuillage, etc

Vinification : Macération pré-fermentaire à froid afin d’extraire les arômes. Fermentation entre 22°C et 28°C avec les levures indigènes de notre terroir. Délestages réguliers afin d’extraire tous les composants contenus dans le marc de raisin. Sélection du jus de goutte uniquement.
 Respect du cahier des charges de l’agriculture biologique.

Notes de dégustation : Arômes de réglisse mentholée, cassis et petits fruits rouges.

Conditionnement : 4 000 bouteilles de 50 cl ou 75 cl.

Servir : Entre 14°C et 16°C.

Accord : Volailles grillées ou rôties, et viandes rouges. Idéal avec les fromages.

Garde : De 4 à 6 ans.

Grain de Revel Blanc Sec

Cépages : Souvignier gris (85 %), Sauvignon gris (15 %). Souvignier gris naturellement tolérant aux maladies.

Rendement : 45 hl/ha, 0,7 ha de vignes.

Viticulture : Travail dans le respect de l’environnement.
Soin de la vigne par cuivre, soufre, et argile. Entretien mécanique de l’intercep, effeuillage, entretien de l’enherbement avec un « rolofaca », engrais verts, etc.

Vinification : Macération pré-fermentaire à froid afin d’extraire les arômes. Pressurage lent en ne prenant que le cœur des presses.
Débourbage à froid afin de faire sédimenter le jus.
Fermentation entre 16°C et 18°C avec les levures indigènes du terroir. Respect du cahier des charges de l’agriculture biologique.

Notes de dégustation : Bon équilibre acidité/arômes. Arômes de cassis, de mangue, de fleurs blanches. Arômes mentholés avec persistance.

Eric Fabre, sommelier caviste chez Atrium Vigouroux (Cahors – 46) : « Très clair, aux reflets verts, au nez intense de citron et de fruits exotiques, avec une petite touche de miel, de galet chauffé et de musc. On croirait presque un assemblage de sauvignon blanc et de pinot gris. Surprenant mais engageant. La bouche est assez ronde, avec une légère amertume bienvenue. »

Conditionnement : Bouteilles de 50 cl ou 75 cl, 4 000 bouteilles.

Servir : Entre 8°C et 10°C.

Accord : Crustacés et poissons.

Garde : De 2 à 3 ans.

Millesime 2014 : Récompensé par une sélection au Guide Gilbert et  Gaillard 2013 avec une note de 85 / 100.

L’Instant Papillon

Blanc Doux

Cépages : Muscadelle (70%), et Gros Manseng (30%).

Rendement : 45 hl/ha, 1,4 ha de vignes.

Viticulture : Travail dans le respect de l’environnement.
Soin de la vigne par cuivre, soufre, et argile. Entretien mécanique de l’intercep, effeuillage, entretien de l’enherbement avec un « rolofaca », engrais verts, etc.

Vinification : Macération pré-fermentaire à froid afin d’extraire les arômes. Pressurage lent en ne prenant que le cœur des presses.
Débourbage à froid afin de faire sédimenter le jus.
Fermentation entre 16°C et 18°C avec les levures indigènes du terroir. Respect du cahier des charges de l’agriculture biologique.

Notes de dégustation : Arômes d’abricots, de pêches, de fleurs blanches et de fruits exotiques. Du gras à l’attaque, et finale légèrement acidulée.

Eric Fabre, sommelier caviste chez Atrium Vigouroux (Cahors – 46) : « On a tout de suite de la fleur blanche, et un côté rafraichissant (camphré), de la mangue, de la pêche blanche bien mûr. Un peu sucré (55g/L), il est gras et ample avec une juste amertume qui évite une lourdeur du vin. Et bien, je reprendrais volontiers un autre verre (ou deux), avec une tarte à la mangue, ou mieux ! Un poulet, mangue, coco, curry ! »

Conditionnement : Bouteilles de 50 cl et 75 cl, 8 400 bouteilles.

Servir : Entre 8°C et 10°C.

Accord : Idéal avec les desserts tels que les tartes aux pommes ou citron meringuée.
En apéritif ou avec du foie gras.

Garde : de 4 à 6 ans.

Millesime 2013 : Récompensé par une sélection au Guide Gilbert et Gaillard 2015 avec une note de 83 / 100. Récompensé lors du Concours général Agricole de Paris 2014, avec une médaille d’argent.

Millésime 2018 : Médaille d’argent au Concours des Vins du Sud-Ouest 2019, Médaille d’Or au Concours Terre de Vins 2019

Douceur d’Occitanie

DOUCEUR D'oCCITANIE

2013

La « Douceur d’Occitanie » est un blanc sucré issu des meilleures parcelles de l’exploitation (IGP Comté Tolosan) avec un rendement de 40 hl /ha.

Ce vin est élevé sous bois pendant 6 mois ce qui lui confère des arômes boisés aux notes vanillées, complétés par les arômes typique de Muscadelle (agrumes, exotique, miel)

 Il peut se déguster en apéritif, avec un fromage de Roquefort, mais aussi avec des pâtisseries comme les forêts noires.

  Il accompagnera merveilleusement un bon foie gras du Sud-Ouest,

A déguster entre 6 et 8 degrés pour apprécier toutes ses qualités,

Ce vin peut se conserver de 4 à 6 ans.

 Récompensé par une sélection au Guide Gilbert et Gaillard 2015 avec une note de 77 / 100.

 

Méloïse – Rouge Prestige

Rouge Prestige.

Cépages : Cabernet Franc (50%), Malbec (25%), Tannat (25%).

Rendement : 42 hl/ha, 2 ha de vignes

Viticulture : Soin de la vigne par cuivre, soufre, et argile. Entretien mécanique de l’intercep, effeuillage, entretien de l’enherbement avec un « rolofaca », engrais verts, etc.

Vinification : Macération pré-fermentaire à froid afin d’extraire les arômes. Fermentation entre 22°C et 30°C avec les levures indigènes du terroir. Délestages réguliers. Sélection du jus de goutte uniquement.
Vieillissement de 18 mois en cuves ovoïdes.
 Respect du cahier des charges de l’agriculture biologique.

Notes de dégustation : Vin ample, charnu, velouté, avec une grande complexité. Arômes de fruits noirs, cassis, cerise, et épices. Notes mentholées.

Tristan Petit, sommelier du Restaurant Les Sens (spécialiste de la truffe à Puylaroque – 82), et ancien de la Maison Rostand à Paris (2 étoiles Michelin) : « Le nez est frais, vif, et fruité sur la groseille, cassis, pruneaux et cerise. Le floral s’oriente plutôt sur la violette. La bouche gourmande et fraîche, aux fruits rouges. Senteurs de poivrons et d’iris au rendez-vous pour le final. Miam ! Qui se prolonge sur l’eucalyptus. Du printemps en bouteille. »

Noté 86/100 par Andreas Larsson, meilleur sommelier du monde 2007, créateur de Tasted 100% Blind : « Robe de couleur pourpre profond. Nez jeune et frais, offrant des baies broyées avec des notes d’épices douces. Bouche souple et soyeuse, avec une extraction légère, fruit frais et réjouissants avec une finale tout en rondeur. »

Eric Fabre, sommelier caviste chez Atrium Vigouroux (Cahors – 46) : « De la framboise, de la myrtille, de la mûre, tout ça à la fois frais et cuit, un côté iodé, épicé, violette et une touche de poivron (2017 oblige)… Du caractère mais contrebalancé par un côté terriblement enjôleur. C’est bien vu. En bouche ? C’est cohérent. Un vin qui reste puissant tout de même, mais la vinification lui apporte un charme indéniable. Soyeux et charpenté, une finale sur du fruit frais qui enrobe les muqueuses, et qui appelle irrésistiblement un deuxième verre. »

Conditionnement : 10 000 bouteilles de 75 cl.
Servir : Entre 15°C et 17°C – ouvrir la bouteille 2 heures à l’avance.

Accord : Viandes grillées, gibiers, magrets de canard, rôtis de viande rouge.
 Garde : De 8 à 12 ans.

Millésime 2011 : Récompensé par une sélection au Guide Gilbert et Gaillard 2015 avec une note de 87 / 100.

Millésime 2016 : Médaille d’argent au Concours Agricole de Paris.

Mystère d’Elena

Mystere d 'elena

Cépages : Cabernet Franc (40%), Tannat (25%), Malbec (25%) et Merlot (10%).

Rendement : 18 hl/ha, 0,6 ha de vignes.

Viticulture : Soin de la vigne par cuivre, soufre, et argile. Entretien mécanique de l’intercep, effeuillage, entretien de l’enherbement avec un « rolofaca », engrais verts, etc.

Vinification : Macération pré-fermentaire à froid afin d’extraire les arômes.
Fermentation entre 22°C et 30°C avec les levures indigènes du terroir. Pigeages réguliers et délicats. Sélection du jus de goutte uniquement. Vieillissement de 18 mois en fût de chêne, avec bâtonnages mensuels. Opérations par gravité exclusivement, sans aucune pompe.
 Respect du cahier des charges de l’agriculture biologique.

Notes de dégustation : Vin gras et charnu, exprimant une grande complexité arômatique sur le cassis, la réglisse, les épices ainsi que des notes vanillées, torréfiées et de moka.

Noté 91/100 par Andreas Larsson, meilleur sommelier du monde 2007, créateur de « Tasted 100%Blind » : « Couleur pourpre foncée, noire comme de l’encre, avec des arômes purs et relevés, cassis, cerise noire et un goût d’épices aux herbes. La bouche est dense avec une structure onctueuse et une belle amplitude, retenue par une jolie fraîcheur, des arômes digestes de cassis avec de la sauge et du poivre. Le chêne n’est pas perceptible, et la finale est longue et vigoureuse. »

Eric Fabre, sommelier caviste chez Atrium Vigouroux (Cahors – 46) : « Des fruits noirs bien cuits, une jolie complexité avec un côté sauge, un peu de violette, des épices bien sûr (douces apportés par le fût, mais aussi un peu plus sèche). En bouche, c’est dense, un vin qui a de la mâche, mais avec une certaine élégance. La finale se déroule, et soudain, du cigare ! Pas la cendre froide ! Non ! Le tabac doux séché. C’est bien la première fois que je déguste quelque chose d’approchant. C’est sans aucun doute le Quercy le plus complexe et le plus abouti que j’ai pu goûter, et de très loin. »

Conditionnement : 1 000 bouteilles de 75 cl.

Servir : Entre 14 et 16°C – ouvrir la bouteille 2 heures à l’avance. Accord : Magret de canard, viandes rouges en sauce, entrecôte de boeuf au barbecue sauce crémée à la sauge.

Garde : Entre 15 et 20 ans.

Millesime 2011 : Récompensé par un Raisin d’OR lors du concours des Jeunes Talents du Vins 2013.

Millésime 2015 : 2 étoiles au Guide Hachette, Médaille d’Or au Concours Terre de Vins

Revel’ation

« Revel’ation » : Un vin plaisir, sur le fruit rouge. Certifié Agriculture Biologique.

Cépages : 100% Egiodola.

Rendement : 70 hl/ha, 1 ha de vignes.

Viticulture : Travail dans le respect de l’environnement.
Soin de la vigne par cuivre, soufre, et argile. Entretien mécanique de l’intercep, effeuillage, entretien de l’enherbement avec un « rolofaca », engrais verts, etc.

Vinification : Macération pré-fermentaire à froid afin d’extraire les arômes. Fermentation entre 18°C et 24°C avec les levures indigènes du terroir. Remontages réguliers afin d’extraire tous les composants contenus dans le marc de raisin. Sélection du jus de goutte uniquement.
 Respect du cahier des charges de l’agriculture biologique.

Notes de dégustation : Arômes de griotte, framboise, cassis, figue, violette. Souplesse et tanins ronds. Un vin plaisir sur le fruit.

Eric Fabre, sommelier caviste chez Atrium Vigouroux (Cahors – 46) : « Sombre, aux notes violines, avec un nez sur la groseille, la muscade, la mûre fraiche. Une bouche fluide avec quelques tanins poudreux sur la finale. Entre vin d’apéritif et vin de table, il se boit facilement, mais peut accompagner un repas simple sans problème. Un bon petit vin de plaisir immédiat, comme on dit. »

Conditionnement : 9 300 bouteilles de 75 cl.

Servir : Entre 12°C et 16°C.

Accord : Viandes blanches, grillades, rôtis froids, plats d’été, et divers buffets.

Garde : À boire dans les 2 ans à venir.